Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CFTC du Bureau Veritas

Arrêt des actions en justice pour contester les élections

5 Mai 2017 , Rédigé par Pascal Warin

« Il n'y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités ! » - Ch. de Gaulle

Comme vous le savez, nous avons entamé une action en justice pour contester les conditions dans lesquelles la Délégation Unique du Personnel  (dérogatoire) pour BVMO France  a été établie ainsi que ses modalités.

Les incroyables à-peu-près  et raccourcis légaux utilisés par la direction (allant jusqu’à l’utilisation de textes de loi non applicables) donnaient à notre action une assise juridique et morale incontestable.

Cependant, lors de divers échange informels, il est apparu que de nombreux salariés étaient  très attachés au concept d’une coopération syndicale.

De  plus de très lourdes échéances s’annoncent qui  vont fortement  impacter les conditions de travail de tous : déménagement dans des conditions exécrables, introduction de nouveaux équipements et méthodes de travail, changement d’orientation stratégiques décidé par la direction, mise en place des œuvres sociales, etc.

Dans ce contexte, il nous a paru contre-productif de prendre le risque de créer une carence de la représentation des salariés.

Par chance,  le renouvellement des équipes syndicales a créé les conditions favorables à une  coopération de bonne foi.

C’est pourquoi, après avoir discuté avec nos élus et ceux des autres syndicats, nous avons décidé de renoncer à cette action judiciaire tant pour Marine & Offshore France  que pour les autres filiales.

Il nous parait important de présenter « verbatim » les raisons exposées au tribunal :

privilégiant avant tout l’intérêt du personnel alors que :

a) Nous devions prendre date pour respecter les délais légaux ;

b) la nouvelle audience est fixée au 19 juin 2017,

c) ce qui pourrait conduire à une carence de la représentation des salariés pendant l’été et en Septembre 2017,

d) il est prévu pendant cette même période une phase cruciale de déménagements des sièges des 6 filiales vers des bureaux à La Défense dont les aménagements controversés pourraient conduire à un conflit social ;

e) il est prévu l’introduction de nouveaux équipements et méthodes de travail suite au déménagement,

f) il est prévu un changement d’orientation stratégique décidé par la direction,

g) les accidents du travail doivent pouvoir être défendus

h) il y a nécessité de mise en place des oeuvres sociales,

i) de nouvelles élections surviendraient en 2017 après : - deux tours d’élections professionnelles,

- deux tours d’élections nationales présidentielles,

- deux tours d’élections nationales législatives en 2017, mais peut-être de nouveau un an après..

- ce qui risquerait de démobiliser complètement un électorat trop sollicité

j) etc.

Nous avons donc décidé de nous désister des actions en cours.

Nous remercions encore une fois ceux qui nous ont fait confiance et sommes fermement convaincus qu’en privilégiant l’unité d’action, nous continuerons à en être digne.

La direction aurait tort de se réjouir car notre pugnacité sortira intacte voire renforcée de cette épreuve.


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article